Bien-Être

Programme « J’améliore mon image corporelle » – Mon expérience

Version imprimable

En janvier 2021, il y a déjà 4 mois de ça, j’ai commencé à suivre le programme de la psychologue Charlotte Gamache sur l’image corporelle. Cette démarche m’a grandement aidé à me sentir mieux dans mon corps. Pendant ces 10 semaines, j’ai énormément appris sur moi, sur la relation que j’avais avec mon corps et sur les origines de mes insatisfactions corporelles.

Je voulais prendre le temps de vous en parler car je crois sincèrement que cette expérience pourrait aider un très grand nombre de femmes à vivre une vie plus heureuse et épanouie.

* Je tiens à préciser qu’il ne s’agit pas d’une commandite et que j’ai choisi de suivre ce programme par choix personnel.

Programme « J’améliore mon image corporelle »
Mon expérience

Le programme « J’améliore mon image corporelle » de Meilleurs Jours a été conçu pour aider à améliorer notre relation avec notre corps. De ce fait, il se concentre sur deux objectifs, soient : travailler à améliorer la satisfaction à l’égard de notre apparence physique ET diminuer les préoccupations en lien celle-ci.

Le programme contient dix modules abordant chacun des problématiques différentes où des conseils et des activités sont transmis pour nous aider à cheminer. Il est recommandé de faire un module par semaine, mais il est surtout conseillé d’y aller à son propre rythme.

Le programme se fait en ligne, disponible sur tous les appareils (et en version audio). Il contient plus de 30 capsules vidéo, des exercices pratiques, des quiz, un groupe de soutien et même des séances en direct.

Pour ma part, j’ai fait le programme sur dix semaines, soit environ 1 module par semaine. Selon comment je me sentais, il m’arrivait d’en faire deux dans une même semaine et d’attendre deux semaines avant de continuer. Dans cet article, je vais survoler brièvement les modules et mon expérience.

MODULE 1 – Introduction à l’image corporelle

 « Le problème n’est pas notre corps, mais le regard qu’on lui apporte. »

Charlotte nous invite à réfléchir aux pensées, émotions et comportements que nous remarquons en lien avec notre image corporelle. Si elles sont négatives, tenter d’adopter un comportement plus bienveillant et prendre le temps de se féliciter lors de pensées positives.

Mon expérience : Ce module m’a permis d’avoir une meilleure compréhension de ce qu’est l’image corporelle, du niveau de qualité de la mienne et des principaux évènements de ma vie qui ont contribué au développement de mon image corporelle.

MODULE 2 – Transformer les mauvaises habitudes du quotidien

On ne se rend pas compte à quel point plusieurs de nos habitudes quotidiennes jouent un rôle crucial sur nos insatisfactions corporelles. Dans ce module, Charlotte fait le tour de certaines de ces habitudes en expliquant leurs méfaits et comment arriver à, graduellement, les changer. On parlera de l’usage du miroir, du recours à la balance, des réseaux sociaux, de la comparaison et du discours intérieur rabaissant.  

Plusieurs conseils et outils sont transmis afin de modifier certaines habitudes qui nous affectent. Charlotte rappelle l’importance de ne pas se précipiter pour apporter tous ses changements et d’y aller à notre rythme.  

Mon expérience : Ce module m’a fait prendre conscience de plusieurs habitudes de mon quotidien qui me sont nuisibles. Depuis ce module, je m’efforce quotidiennement d’appliquer certaines recommandations, notamment celles en lien avec l’usage du miroir. C’est un long processus et je suis loin d’avoir mis de côté toutes mes mauvaises habitudes, mais tranquillement, je sens que j’y arrive.

MODULE 3 – Corriger les fausses croyances

Il existe de nombreuses fausses croyances en lien avec notre apparence physique et ce module démystifie plusieurs d’entre elles. Par exemple, une des croyances les plus répandue est qu’il faut être mince pour être en santé. Charlotte nous invite à réfléchir sur notre besoin de perdre du poids. Quels seraient les bénéfices ? Les attentes ? Est-ce réaliste ?

Finalement, on explore nos distorsions cognitives qui déforment notre réalité et affectent le rapport à notre corps. Une grille nous est fournie afin d’identifier les situations déclencheuses d’une distorsion cognitive, ainsi que d’autres éléments nous permettant ensuite de trouver des pensées alternatives et plus positives et rationnelles.

Mon expérience : Ce module m’a permis de déconstruire certaines croyances et cela m’a rapidement aidé à me sentir mieux. Explorer mes distorsions cognitives me permet, au quotidien, d’essayer d’avoir des pensées alternatives qui me permettent d’être plus douce à mon égard.

MODULE 4 – L’importance accordée à l’image corporelle

Dans ce module, Charlotte nous parle de l’image corporelle comme une composante de notre estime personnelle. Elle nous invite à réfléchir à l’importance qu’on accorde à notre image corporelle sous forme d’exercice. Cela nous permet d’évaluer l’importance de cette dernière dans notre vie en l’a comparant à différentes sphères (famille, travail, activités, etc.).

Mon expérience : Ce module m’a tout particulièrement affecté. C’est définitivement celui que j’ai trouvé le plus difficile puisque j’ai constaté l’importance que j’accordais à mon apparence physique au détriment des autres sphères de ma vie que je considère pourtant bien plus importante. Ce constat était difficile, mais tellement nécessaire !

MODULE 5 – Mieux fonder son estime personnelle

En lien avec le dernier module, on nous invite à accorder moins d’importance à notre apparence physique en investissant davantage une autre sphère de notre vie qui nous tient à cœur. Ce module nous invite à passer à l’action !

Mon expérience : J’essaie encore d’accorder plus de temps à des activités que j’aime comme le plein air, le yoga et la lecture, mais je dois admettre ne pas être en mesure d’accorder autant de temps à ces sphères de ma vie que je le souhaite.

MODULE 6 – Diminuer l’importance accordée à l’apparence physique

Après nous avoir encouragée à développer une sphère de notre vie qui nous tient à cœur, Charlotte nous demande d’explorer nos comportements de vérification et d’évitement comme la comparaison sur les réseaux sociaux. Elle nous encourage à diminuer ces comportements afin de nous libérer de l’importance accordée à notre apparence physique.

Mon expérience : Prendre connaissance de mes comportements de vérification m’a démontré, encore une fois, l’importance que j’accorde à mon apparence physique. Ces comportements sont tellement sournois que je l’ai fait parfois même sans m’en rendre compte et donc de les nommer et les écrire lors des exercices proposés m’aide à les diminuer. J’ai aussi pris connaissance de certains comportements d’évitement que je peux avoir et qui, dans le passé, m’ont socialement isolé.

MODULE 7 – Assouplir le perfectionnisme

Ce module vise à comprendre les impacts du perfectionnisme sur notre image corporelle. Il s’agit souvent du désir d’atteindre des standards de beauté presque inatteignables ce qui mène à une insatisfaction chronique.

Mon expérience : Je savais que j’étais perfectionniste dans certaines sphères de ma vie, mais je ne m’étais jamais demandé si je l’étais aussi face à mon image corporelle. J’ai rapidement constaté que oui. Par le biais des exercices, j’ai constaté plusieurs exigences que je m’imposais et j’apprends à avoir des objectifs plus sains centrés sur le plaisir et la détente plutôt que sur mon apparence physique.

MODULE 8 – Se distancier du regard de l’autre

Charlotte nomme que le besoin de plaire, en soi, est tout à fait normal. Là où cela devient néfaste c’est quand ce besoin nous permet de se sentir accepté(e) et/ou aimé(e) et d’éviter le rejet et/ou le jugement.

Mon expérience : Même si une partie de moi le savait, j’ai trouvé ça assez incroyable de constater à quel point le regarde de l’autre est important à mes yeux. J’ai pu faire l’inventaire de certaines actions posées uniquement pour ne pas décevoir ou pour plaire. Je tente désormais de risquer plus souvent de me choisir moi, avant de choisir les autres.

MODULE 9 – Investir positivement son corps

Ici, il est question de négliger son corps pour cause que celui-ci ne mérite pas d’être mis en valeur. Attendre « d’avoir la silhouette espérée nuit à la satisfaction que vous avez de votre apparence physique ». Il est donc encouragé d’investir positivement son corps en fonction de ses envies et besoins.

Mon expérience : Ce module m’a un peu moins rejoint puisque je sens que j’investi mon corps comme j’en ai envie. Cependant, il m’a fait prendre compte que lorsque je n’avais pas un poids, qui a mes yeux n’étaient pas valable, j’avais cette tendance à la négligence et éviter de porter certains vêtements que j’aimais par principe que je n’avais pas le corps qu’il fallait pour les porter.

MODULE 10 – Entrer en relation de manière positive avec son corps

Qu’est-ce que l’image corporelle au-delà de l’apparence physique ? Dans ce module, on parle de la richesse de notre corps ! Identifier ses qualités et comment on aimerait investir davantage certaines d’entre elles.

Mon expérience : J’ai beaucoup aimé penser à mon corps au-delà de son apparence physique. M’accorder des qualités de force et d’agilité m’a fait du bien.

Prendre soin de son image corporelle est un processus continu. Je n’ai pas terminé de travailler sur la mienne, mais je poursuis ce chemin mieux dans mon corps et beaucoup mieux outillée. Cependant, ce programme m’a grandement aidé à entamer ce processus. Je ne me suis jamais sentie seule au travers des modules et j’ai énormément appris. J’applique quotidiennement certaines astuces données par Charlotte (tels que de rationnaliser certaines pensées et apprendre à pratiquer davantage l’auto-compassion) et je me répète régulièrement certaines informations apprises. Par exemple, depuis le début du programme, j’ai cessé l’utilisation des filtres sur Instagram. Bien que ce fût difficile au début, je ne m’en porte que mieux. Je vous invite d’ailleurs à lire l’article écrit pas Charlotte sur le sujet.

J’ai la conviction que ce programme aide véritablement à améliorer son image corporelle. Pour de meilleurs bénéfices, je vous recommande de le commencer lorsque vous vous sentirez prête à vous investir dans ce processus.

Avatar

Fondatrice et créatrice du blogue La Recette Parfaite, Katia est une passionnée d’alimentation saine et végane. Végétarienne depuis 2016, elle est tranquillement devenue végétalienne 1 an et demi plus tard. C’est lors de cette douce transition qu’elle découvrit sa passion pour la cuisine et le bien-être en général. Alors travailleuse sociale dans le réseau de la santé depuis quelques mois, elle décida de transmettre sa passion par le biais d’un blogue, La Recette Parfaite. Après près de 2 ans dans le réseau de la santé, Katia décida de quitter son emploi afin de consacrer tout son temps à sa passion! Elle partage ses recettes, ses découvertes, ses trucs et astuces bien-être, ainsi que sa passion pour les voyages et petites escapades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *