Découvertes

Devenir végane

Version imprimable

Dans cet article, je vous parle de comment je suis devenue végane ou, plutôt, végétalienne. D’abord, sachez qu’il s’agit de ma propre expérience. Il n’y a pas de « bonne » manière de devenir végane, mais la façon suivante est celle qui a fonctionné pour moi!

Avant tout, je tiens à apporter ces précisions…
✧ Végétarisme : ne consomme pas de chair animale (volaille, bovin, poisson, etc.)
✧ Végétalisme : ne consomme aucun produit d’origine animale (viande, produit laitier, œuf, etc.)
✧ Véganisme : ceci est beaucoup plus large qu’un régime alimentaire. C’est un mode de vie où toute consommation de produits issus de l’exploitation animale est exclue. Par exemple, les véganes n’achèteront aucun produit fait à base de cuir ou de fourrure, ils n’utiliseront pas de cosmétiques testés sur les animaux et n’iront pas au zoo. Au niveau alimentaire, le régime est semblable au végétalisme.

Pour moi, tout a commencé en mars 2016 dans une salle d’attente. Je m’ennuyais et regardais mon Facebook quand je suis tombée sur une vidéo de 5 minutes décrivant la souffrance des vaches laitières. J’ai toujours été sensible à la souffrance animale, mais je me suis longtemps fermée les yeux en préférant ne pas savoir. En voyant cette vidéo, j’y ai été confrontée et je n’ai pu m’empêcher de la regarder au complet. À partir de ce moment, je suis devenue végétarienne. Vous allez me dire qu’en devenant végétarienne, je n’excluais pas les produits laitiers et vous avez raison. Cependant, pour moi, devenir végétalienne du jour au lendemain était impossible. Je devais y aller graduellement. Je suis alors rentrée chez moi, encore sous le choc de ces images, et je me suis renseignée davantage. Dans les mois qui suivirent, j’ai lu et écouté plusieurs documentaires parlant de l’impact de notre consommation de produits d’origine animale tant sur la santé, l’environnement et tout le côté éthique.
Voici mes coups de cœur :

Lectures

Défi vegan 21 jours, d’Élise Desaulniers
Je mange avec ma tête: les conséquences de nos choix alimentaires, d’Élise Desaulniers
Le Rapport Campbell, de T. Colin Campbell

Documentaires
✧ Cowspiracy (abordant l’enjeu environnemental)
✧ Earthlings (abordant l’enjeu de la souffrance animale)
✧ Forks over knifes (abordant l’enjeu de l’impact sur la santé)

Après m’être bien renseignée, j’étais plus que certaine de vouloir devenir végétalienne et même végane. Au début, j’ai essayé de le devenir drastiquement. Certains en sont capables et je leur lève mon chapeau. Pour ma part, changer mes habitudes alimentaires du jour au lendemain était trop difficile. J’ai pourtant essayé plusieurs fois, mais chaque fois j’avais des envies folles de fromages ou d’œufs… Je me sentais contrainte et je détestais ça. Pourtant, passer de carnivore à végétarienne fût extrêmement facile. Je l’explique par le fait que je n’ai jamais vraiment aimé le goût de la viande. J’en mangeais plutôt par « principe » parce que je croyais que c’était bon pour moi. Bref, je suis finalement devenue végétalienne sur une longue transition de 2 ans que je conseille fortement. Je pense qu’il est important de se laisser le temps d’apprivoiser l’alimentation végétalienne. Apprendre à connaître ce que l’on aime et ce que l’on aime moins, tester des nouveaux ingrédients et des nouvelles recettes, poser des questions, lire et se renseigner auprès de personnes végétaliennes. Ceci est, selon moi, la clé pour y arriver.

Mes petits conseils pour une transition en douceur 

✧ Acheter plusieurs laits végétaux (amande, soya, avoine, cajou, etc.) et garder à la maison celui que vous aimez le plus! Essayer, graduellement, de remplacer le lait de vache avec celui-ci (par exemple, en consommer une journée sur deux).

✧ À l’épicerie, au lieu d’acheter un fromage fait à base de produits laitiers, essayer un « fauxmage » (souvent fait à base de noix de cajous ou soya). Comme pour le lait végétal, je vous suggère d’en essayer plusieurs! Vous pouvez également faire votre « fauxmage » maison.

✧ Par habitude, nous avons tendance gratiner plusieurs plats (pâté chinois, lasagne, macaroni, etc.). Je vous conseille de mettre de moins en moins de fromage sur vos plats à gratiner jusqu’à ne plus en mettre du tout! Vous verrez qu’en bout de ligne, celui-ci n’est pas réellement nécessaire.

✧ Pour les œufs, j’admets qu’il est plus difficile de les remplacer. Si vous aimez les œufs brouillés, vous pouvez essayer le tofu brouillé! Sinon, mon seul conseil est de couper graduellement votre consommation. Par exemple, si vous avez l’habitude de manger un œuf par jour, essayer dans manger un aux deux jours et diminuer, doucement, ainsi. Sinon, pour ce qui est des recettes de desserts, il existe plusieurs substituts d’œufs qui fonctionnent à merveille!

✧ Planifier d’avance vos repas de la semaine et établir qu’un souper sur deux soit végétalien. Cela vous forcera à essayer de nouvelles recettes! Je vous suggère de vous trouver plusieurs recettes d’avance et d’en essayer quelques-unes chaque semaine! D’ailleurs, vous serez surpris de constater que plusieurs de vos recettes habituelles sont végétaliennes de prime à bord.

✧ À la fin de votre transition, vous pouvez choisir d’être 100% végétalienne à la maison, mais manger végétarien à l’extérieur (chez la visite, au restaurant, etc.). Avec le temps, vous n’en ressentirez plus le besoin!

✧ Mon dernier conseil est, quant à moi, le plus important. Se renseigner sur l’impact de la consommation de produits d’origine animale. Autant sur le plan de la santé, de l’environnement, que sur le plan éthique. Pour moi, ça a tout changé. Plus je lisais les impacts, moins j’avais envie d’en consommer sachant les répercussions sur ma santé, sur l’environnement et sur la souffrance des animaux.

* Surtout, ne pas se décourager suite à l’essaie d’un produit que vous n’aimez pas! Il y a de plus en plus de produits végétaliens et honnêtement, ils sont loin d’être tous bons, mais je vous garantis que la majorité sont délicieux!

Me voilà donc végétalienne depuis plusieurs mois. Je ne me suis jamais sentie aussi en forme. Je suis pleine d’énergie, je ne suis pas tombée malade depuis des mois et je n’ai jamais autant mangé! Concernant ma transition vers le véganisme, je suis encore en apprentissage. J’utilise de moins en moins de cosmétiques testés sur les animaux, je me renseigne de plus en plus sur les marques de produits véganes et j’ai banni, depuis plus d’un an, toutes activités impliquant l’exploitation animale (zoo, spectacles, visite de fermes, etc.).

J’espère que cet article vous aidera dans votre objectif de devenir végétalien(ne) et/ou végane ou de diminuer votre consommation de viande.
Je vous souhaite une transition en douceur et vous rappelle de vous laisser le temps!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *